Entretien obligatoire pompe à chaleur – La pompe à chaleur se veut une installation de chauffage installée dans de plus en plus d’habitations. Pourquoi ? Simplement en raison de son fonctionnement écologique qui offre à ses propriétaires la possibilité de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Depuis le 30 juillet 2020, la législation française prévoit une obligation d’entretien de tout pompe à chaleur toutes les 2 années.

Entretien obligatoire pompe à chaleur : qui est concerné ?

Un entretien obligatoire pompe à chaleur apparaît concerner tous les appareils de ce type dont la puissance peut aller de 4 à 70kW. Tout système supérieur à cette puissance doit être, lui, révisé tous les 5 ans (décret n°2020-912 du 28 juillet 2020).

Un entretien obligatoire de votre pompe à chaleur est impératif pour assurer comme il se doit la bonne protection de votre système de chauffage et climatisation, cela permettant notamment de prolonger sa durée de vie. Et les groupes extérieurs des PAC (pompes à chaleur) nécessitent certaines vérifications pour éviter les dysfonctionnements.

Obligation entretien pompe à chaleur : la maintenance par un technicien

Le technicien chargé de la maintenance de votre entretien obligatoire pompe à chaleur devra vérifier la bonne étanchéité du fluide frigorigène ainsi que nettoyer et régler le système thermodynamique. En cas de problème, comme par exemple une fuite de fluide, il se chargera de la réparation ainsi que du nouveau réglage du système. L’intervention de maintenance par un technicien peut être prévue par votre contrat d’entretien, si vous en disposez d’un. Pensez à bien vérifier ce point car le fabricant peut être amené à exiger une copie du contrat afin de faire valoir la garantie des pièces.

Bon à savoir : l’intervenant est dans l’obligation d’être titulaire d’une attestation de capacité. Et, à l’issue de l’intervention de contrôle PAC, il doit établir un rapport qui comprend une évaluation du rendement et du dimensionnement, puis vous transmettre sous 30 jours ses préconisations pour un bon usage.

Pour une intervention de maintenance obligatoire PAC, le tarif est en moyenne de 180 € mais peut toutefois varier en fonction de certains critères.

Révision obligatoire pompe à chaleur : les deux types de contrat

• Révision annuelle d’entretien : un technicien PAC se déplace chez vous pour réaliser une fois par an un contrôle d’installation.

• Révision annuelle d’entretien + dépannage : il s’agit d’un contrôle annuel de votre installation PAC ainsi qu’un dépannage. En cas de panne constatée dans l’année, les frais de déplacement et d’intervention du technicien sont ainsi compris dans le contrat (vous n’avez rien à payer de plus).

En savoir plus sur les pompes à chaleur

Le prix d’achat et installation d’une pompe à chaleur varie généralement selon le type de technologie. Vous pouvez en effet compter de 5.000 à 15.000 euros pour investir dans une PAC.

PAC : le fonctionnement

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage dont le fonctionnement s’effectue à partir d’énergies renouvelables : elle récupère les énergies naturelles présentes dans l’environnement extérieur puis les réinjecte dans son système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire.

Lors de l’achat d’une PAC, il est conseillé de s’intéresser de près à sa consommation électrique. Il existe un indicateur nommé COP (coefficient de performance) sur lequel vous pouvez vous renseigner sur les performances de la PAC et sa capacité à assurer le chauffage de l’habitation, notamment en cas de température extérieure très basse.

Pour permettre d’économiser au maximum, le chauffagiste détermine la puissance optimale de la PAC, en s’assurant qu’il n’y ait pas de sur-dimensionnement ou sous dimensionnement du système.

Les différents types de PAC

Il existe différentes catégories de pompes à chaleur :

• PAC air / air
• PAC air / eau
• PAC géothermique
• PAC sol / eau
• PAC eau / eau
• PAC eau glycolée / eau

Pompe à chaleur géothermique : la chaleur est récupérée dans le sol ou les nappes souterraines. Il est assez complexe de la faire installer en raison de capteurs devant être enterrés dans le sol en utilisant des engins de chantier.

Pompe à chaleur hydrothermique : elle nécessite des travaux importants ainsi que de disposer d’un terrain de grande superficie car la chaleur est puisée dans l’eau des nappes souterraines.

Pompe à chaleur aérothermique : le dispositif est plus aisé à installer du fait que la chaleur soit puisée dans l’air. Cette pompe à chaleur peut être installée en intérieur ou extérieur, et ne demande pas beaucoup d’espace.

Vous aimeriez installer une pompe à chaleur ? Réalisez la demande d’une étude de faisabilité pour chaque système existant et prendre connaissance du montant de leurs travaux d’installation.

Pompes à chaleur : les avantages

Les PAC ont la particularité de respecter l’environnement en assurant la bonne transformation d’énergies renouvelables en chaleur ou en climatisation.

PAC aérothermique : facile à installer, la PAC aérothermique peut se coupler à une chaudière ou un chauffage d’appoint pour réduire la consommation globale, cela sans perte de confort. En cas de températures très basses, il est capital de seconder cette PAC par un autre dispositif de chauffage.

PAC air-eau : permettant de chauffer l’eau d’une chaudière ou d’un ballon d’eau chaude sanitaire, elle peut s’adapter aux éléments de chauffage central (radiateur, plancher chauffant) et peut aussi rafraîchir l’air d’une pièce. Utilisable dans de petits espaces, elle peut être financée par le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et par d’autres subventions.

PAC géothermique : dispositif compatible avec les planchers chauffant et les radiateurs basse température, mais restant autonome pour un fonctionnement seul et garantir la bonne production d’eau chaude sanitaire et/ou le refroidissement de l’air ambiant. Certaines aides de l’État comme de fournisseurs d’énergie prévoient une participation à son financement.